2013, année balèze

Bonjour, petite tranche de foie gras mi-cuit et son toast brioché à la confiture de figues ! On ne change pas une équipe qui gagne et si 2012 s’est enfui en courant après l’échec re-ten-tis-sant de sa fin du monde, 2013, lui, arrive à grand renfort de rimes qui claquent et de billets variés. Mais avant de te faire un teaser presque aussi alléchant que mon menu du réveillon, je te propose une petite rétrospective de cette année de blogging intense passée avec toi, ou pas d’ailleurs si tu viens de rejoindre cette grande et belle communauté composée de deux tondus et un pelé qu’est mon blog. (bienvenue quand même)

Tu seras donc ravi de savoir que mon petit blog modeste a été visité 8 300 fois au cours de l’année. C’est comme si toute la population de mon petit village parental s’était ruée en même temps sur la piste du bal musette. Je ne te cache pas que c’est super émouvant.

L’article le plus visité, aimé, partagé, encensé et auquel on aura fait des sacrifices de vierges aura été « Fifty Shades of Bullshit« , et pour t’en parler franchement, j’en suis assez fière, et je suis contente qu’il t’ait plu. Il me donne envie de faire d’autres billets caustiques et méchants, car être méchant, c’est un hobby plutôt gratifiant.

En farfouillant dans les méandres de mes statistiques, j’ai pu observer que beaucoup de mes visiteurs ont trouvé ce blog en googlant mon nom complet, ce qui n’est que moyennement surprenant, mais on peut remarquer également une floraison de termes de recherche cocasses, comme « microbes quand on ne prend pas de douche », pas mal de références à « envoyer de la coke par la poste » (la faute à cet article…), « tasse de caca« , « ticket de metro j’enfile », « moodle c’est pourri » (je ne peux que plussoyer), « bus qui passe près de l’allée des coucous », « mon ami aime que je marche pieds nus », « porno echangiste », « théorie du caca« , « orgasme vaginal ».

Je me demande comment vous êtes arrivé là, vous, questeurs anonymes au googling endiablé, mais en tout cas vous avez des problèmes dans vos têtes.

Mes visiteurs viennent principalement de France, mais aussi du Royaume-Uni et en tout, de 60 pays à travers le monde. Autant dire que je t’ai conquis, toi, là, dans le fond de ta compagne nigérienne, et j’en suis fière.

2012 fut aussi l’année du changement, avec la création d’une page Facebook dédiée au blog, que je t’invite à aimer si tu ne le fais pas encore, sinon la peste s’abattra sur toi et ce sera bien dommage. C’est une petite page sympa où je poste des statuts cools et parfois des photos très polémiques comme des images de ma dernière manucure. En bref, un contenu exclusif et un rapport d’égal à égal entre moi, auteur magnifique de ce superbe blog, et toi, petit lecteur insignifiant. (mais parfois tu m’aides quand même à rédiger mes billets via cette page, donc tu vois que c’est important) (et je t’aime)

Tu as pu aussi découvrir mes talents en codage HTML avec l’apparition de petits boutons mignons sur la droite (vas-y je te laisse le temps de checker) qui, si tu cliques dessus, te redirigent vers la page Facebook sus-mentionnée, mon compte Twitter, ma page Hellocoton et mon flux RSS. (coucou à toi mon seul abonné RSS, je sais que tu te reconnaîtras)

En 2012 j’ai pris la décision d’organiser un concours pour faire plaisir aux gens qui me lisent, donc si tu attends impatiemment que ça se mette en place, sache que je n’attends que quelques lecteurs assidus de plus et qu’il te suffit de parler de mon blog sur tous les réseaux sociaux de la terre et même d’ailleurs pour faire avancer le schmilblik. Le destin du concours est entre tes mains, jeune padawan.

Bon finalement, j’aurai passé une bonne année à me creuser la tête pour appâter l’audience et à imaginer ta réaction, à toi lecteur, quand tu prendrais cinq précieuses minutes pour lire mes billets. J’espère que le contenu que je te propose te plaît et que je te donne toujours envie de revenir me lire. Mon blog n’est qu’un chérubin nouveau-né plein de coliques (ce qui explique les posts pas très réguliers et la qualité bancale de certains) mais grâce à toi et à tes soins, je ne doute pas qu’un jour, il fera du level-up pour devenir un magnifique cygne-blog, qui prendra son envol pour lâcher ses fientes sur ton crâne ravi.

Quelle poésie mon brave.

A l’avenir, je prévois de rester moi-même toi-même tu sais, car j’aime ce que je fais. Il devrait y en avoir pour tous les goûts, avec des tests de produits fillesques, des reviews de films qui passent encore au cinéma quand je t’en parle comme ça tu peux y aller toi aussi, des billets d’humeur avec de l’humour dedans et d’autres trucs lolesques et pailletés.

Quoi qu’il en soit, j’espère que 2013 sera aussi riche en émotions bloggesques que l’année précédente et que tes skills en ralliement et en conversion feront que nous serons de plus en plus nombreux à danser la gigue sur Elucubrations d’une jeune idiote, le blog le plus branché de l’ouest. (mais ça les gens ne le savent pas encore, et c’est malheureux)

Aime-moi tout partout encore une fois, et joie, bonheur et allégresse sur ton karma pour 2013.

Publicités

4 commentaires

Qu'en dis-tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s