6 choses qui changent quand tu es en couple

Salut caribou couillou du grand nord ! Je t’ai manqué ? Toi tu m’as manqué. Ton rire quand tu me lis, ton éblouissement face à mon talent, bref, ton amour pour moi m’a manqué. Oui, entre temps je suis devenu narcissico-mégalo. Prout sur ta face. J’ai fait un petit sondage sur Facebook, deux aimables likeuses m’ont répondues, et j’ai gardé leurs idées bien au chaud, mais en fait en grande connasse que je suis, deux secondes après avoir posté la question sur ma page, j’avais trouvé mon sujet.

Donc encore une fois le petit peuple n’a pas droit au chapitre.

Je sais, c’est dégueulasse. Révolte-toi.

Bon du coup, genèse de ce billet : j’ai parlé avec Monsieur, qui voulait que je fasse un article sur lui. (en rigolant hein) (parce qu’il est pas SI narcissique, on peut pas être deux s’auto-kiffer dans ce couple) Mais je me suis dit qu’on allait vite verser dans la niaiserie la plus totale, j’allais te dire combien j’aimais ses petits poils de torse et sa manière de me frapper dans son sommeil, et tu m’aurais raillée. Non pas que tu m’aurais interprété un titre de Cheb Mami, non, tu te serais moqué.

Et cela n’est pas acceptable.

Me suis donc rabattue sur une solution de rechange, qui me permettra de te parler allègrement de combien ma vie de couple envoie du pâté de foie aux morilles, tout en restant fun. (mot-dièse dernier article)

6 trucs qui changent quant tu es en couple

Oui. Moi aussi je vomis.

1. De manière tout à fait immédiate, ta tendance à vouloir revenir à l’état de nature s’éradique d’elle-même. Avant, tu pouvais passer ton hiver en ne te rasant les jambes que deux fois : pour ton Noël, et pour nouvel an. Voilà voilà. Pourquoi enlever les poils, ça tient chaud ? Fini. Ton rasoir devient ton meilleur ami, à chaque instant un regard amoureux pourrait se poser sur ton mollet de grizzli et ce serait fatal, imagine le délire, tu es la nouvelle Vénus de Milo, tu es belle et désirable, tu es donc imberbe. A un moment donné tu te dis même, allez la totale c’est stylé c’est doux, et une fois fait, tu te rends compte que tu as le pubis d’une gamine de 5 ans et d’un coup ça devient glauque. Attendre que ça repousse. Pour celles que ça effraie : sachez que normalement, votre mec vous aime, et il oublie vos poils. Oui, même les poils des jambes. Pendant une semaine ou deux, vous avez le droit de piquer. Après tout nous sommes tous des êtres à fourrure.

2. Rapidement, tes culottes à fleurs, marqué « love » sur le devant, ou à motifs de petits lapins, deviennent honteuses. Tu fais semblant que ce sont « tes culottes des règles » l’air de dire « mes culottes sexy bonnasses sont toutes sales, désolée hein hihi », alors qu’en fait. Tu n’as que ça. Et que ça commence à peser sérieusement, à chaque instant, la perspective d’un après-midi torride peut s’évanouir à la vue de tes dentelles qui se barrent, des trous aux fesses et autres élastiques défectueux. Pour celles que ça effraie : Pas de panique. C’est un excellent moyen de se faire offrir de la lingerie sexy qui défonce tout. Et n’oubliez pas que vous êtes toujours plus belle à walp uéué.

3. Tu découvres l’altérité. Non, le monde ne tourne pas QUE autour des vernis à ongles et du dernier épisode de Gossip Girl, OUI il existe aussi le côté obscur de la force, qui a des testicules saillants, qui boit de la bière, parle de foot, ou PIRE, joue aux jeux-vidéos. Non, ça désolée mais c’est le mal absolu, car comme chacun sait, les jeux-vidéos ça fait des terroristes méchants qui tuent des gentils. Bouh, pas bien. Parfois, ton âme soeur décidera qu’il est temps d’aller tuer des übers, pour récupérer des organes, et faire des anneaux. Tu n’y comprendras goutte, mais pas grave ! Tu pourras toujours surfer sur Hellocoton et en profiter pour écrire dans ton blog girly-paillette. Pour celles que ça effraie : Sachez aussi que jouer avec son chéri, c’est stylé. Ce qui m’amène à :

4. Ta culture s’agrandit de manière exponentielle. Tu finis par t’intéresser à cette histoire d’übers et d’anneaux (surtout après que chéri t’aie réveillée en plein milieu de la nuit pour te parler d’un anneau à la grenadine qui tue les méchants de feu), tu sors de tes comédies romantiques avec Hugh Grant dedans pour regarder Star Wars, ou bien Star Trek, ou encore Captain America, enfin un truc avec des étoiles. L’argument c’est qu’il y a toujours un mec bogoss dedans, et puis on se couchera moins bête. Au final tu finis par aimer et c’est toi qui lances « bon ce soir on regarde le 4 ? Je veux savoir ce qui se passe ! » Le monde à l’envers. Pour celles que ça effraie : Peut-être que vous saurez toucher la sensibilité de l’homme viril qui partage vos nuits, en lui soumettant Dirty Dancing et en recueillant ses larmes, et vous serez quittes. Ca n’a pas marché avec le mien, il trouve ça nul. (preuve qu’il est bien hétéro parce qu’on ne peut pas trouver ça nul quand on voit le cul de Patrick Swayze)

5. Dormir tout seul devient nul. Voilà c’est un fait, avant c’était fun, il y avait de la place, on pouvait s’enrouler dans la couette, mais là t’as passé un cap dans le sommeil jeu. Tu ressens le besoin de te battre pour la couette, pour ton espace vital aussi parce que des fois tu es au bord du précipice et tu menaces de te rattraper avec les organes génitaux qui traînent. Mais aussi de te blottir contre un corps chaud et nu, de savoir que si jamais tu te réveilles en sursaut parce qu’on t’a volé ton goûter, tu pourras fondre en larmes dans les bras de quelqu’un… Et puis l’haleine de chacal mort qui a avalé un ragondin pourri, ça se partage, soyons fou. Pour celles que ça effraie : Vous pouvez toujours faire chambre à part. Mais c’est plutôt ringard et triste, et ça limite les possibilités de coït incongru pendant la nuit. Voilà après je dis rien.

Attention, vous êtes rarement aussi sexy et taquins, et bien coiffés. Désolée.

6. Tu deviens niaise. J’essaye de te le cacher mais je pense que tu l’as compris un peu à travers mes tentatives de blagues : être en couple en général, c’est être un peu dans l’amour. Un minimum. Sinon t’as pas compris le concept. C’est avoir des peurs débiles du genre « ça se trouve demain il va se rendre compte que j’ai une côte plus saillante que l’autre et il va me quitter parce que je suis un monstre », et des joies bizarres comme « arf il est beau il est cool et il est A MOI oui cette hanche divine qui m’extasie JE LA TOUCHE OH OUI ! » Quoi ? Pas toi ? Je suis folle ? Pour celles que ça effraie : Prenez un chien. Ou alors allez vous faire soigner. Aimer c’est cool faites pas vos putes.

Y’en a sûrement d’autres, et d’ailleurs si ça te vient à l’esprit, tu peux participer à cet article en commentant, parce que nous sommes dans une jolie communauté où chaque voix compte. (je suis une future politicienne, j’aime me contredire dans le même billet, cf. plus haut, oui c’est drôle OK)

Sinon, la prochaine fois on parlera d’autre chose, on verra bien. On fait avec ce qu’on a, et en ce moment tu peux considérer que ce billet est un pur miracle. Applaudis-moi quoi.

Allez, plein de bisous sur ton champ de fleurs et n’oublie pas que j’ai une page Facebook qui tue des terroristes talibans, plus tu likes plus la terre sera saine et sauve. Je sais, c’est dingue.

crédit photo : © thecreeps

Publicités

8 commentaires

  1. mouais, le style est vu et revu, et puis les « merde » et « pute » à chaque phrase c’est d’un vulgaire…Je suis arrivée ici via facebook, on va me dire que si j’aime pas je ne lis pas…je ne reviendrai pas !

  2.  » Aimer c’est cool faites pas vos putes  » LOL
    Quant à moi je vais faire  » 6 choses qui changent quand on est célibataire « 

  3. Enfin un nouvel article !!!

    Je me révolte ! Ma proposition n’a pas été choisie !! Je plaisante bien sûr …!
    Facebook servira au moins à tuer les terroristes…

    L’intro et le n°5 m’ont particulièrement fait rire !!! et aussi le n°6…. Bref tout l’article ! Car tu es trop forte, j’adore ton humour !
    Merci encore de me faire passer un bon moment !

Qu'en dis-tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s