Les joies du voisinage

Quand j’étais encore étudiante (on dirait une vieille qui parle), j’habitais en résidence universitaire, et c’était assez peinard. J’étais au rez-de-chaussée, j’avais une petite terrasse sympa, mais j’avais aussi des camarades étudiants qui habitaient au dessus de moi et qui manifestement ne connaissaient pas le concept de la poubelle. Il s’amusaient régulièrement à jeter par la fenêtre les restes de leurs repas, et ça atterrissait directement sur ma terrasse. C’est jamais super amusant de devoir ramasser des morceaux de pizza mâchés et à moitié moisis, dès le matin, surtout quand c’est pas les tiens.

Mais je n’ai jamais rien dit, j’étais mignonnette, et comme à part ça, c’était plutôt calme, je laissais couler.

En septembre, j’ai emménagé chez Monsieur, on est là, tranquille, tout se passe bien, on a un tapis moelleux, une machine à laver flambant neuve et une connexion internet plus rapide que son ombre, ce qui me change agréablement de mon hotspot Free aléatoire.

Et encore, on a de la chance ! notre immeuble est quasiment vide. Un étudiant au rez-de-chaussée, mais il est assez zen (je le soupçonne d’être sous weed), le premier étage est inhabité, on ne voit jamais personne au second, au 4ème il n’y a que nous. Le problème réside au troisième étage.

TatatatAAAAm…

Il y a une petite vieille bizarre, qui est déjà apparemment tombée dans les escaliers, qui sort parfois sur le palier ses fauteuils moisis aux motifs des années 1800, et qui une fois ou deux, a fait sonner son réveil en son absence. Comme je suis un peu Thérèse d’Avilla, j’ai cru qu’elle était morte dans son appartement et j’étais super inquiète, mais en fait elle était juste pas là. Du coup je l’ai haïe. (Thérèse OK mais pas trop)

Et puis il y a J-L. (son anonymat restera préservé)

J-L a l’air sympa. J-L a l’air cool. Il fait de la guitare, il a un look années 80 (90 ? je sais pas, j’étais toujours pas née), des yeux parfois un peu vitreux (la weed encore ?), et il a des potes rigolos qui viennent frapper chez nous parce qu’ils se trompent d’étage. Plusieurs fois en suivant.

Mais J-L n’est vraiment pas pratique.

J-L a une télévision.

(NOOOOOON !! UNE TV !! AU SECOURS !!) (oui, je sais, moi aussi c’est ce que je pense dès que je vois/entends une télévision)

S’il utilisait sa télé comme nous (c’est-à-dire pas, sauf pour brancher le PC et mater des films téléchargés très légalement), ce serait cool. Sauf que non, il a décidé que ce serait cool d’allumer sa télé jusque 3h du matin, puis de faire une petite pause sympathique de deux heures à peine, et de la rallumer à 5h. Volume minimum : 327, à en juger par ce qu’on en discerne à l’étage au dessus.

Déjà j’ai du mal à concevoir qu’on puisse regarder la télé AUTANT, et aussi FORT, mais surtout, on commence un peu à devenir fous, on n’arrive plus à s’endormir, on se réveille la nuit… Monsieur hier est descendu frapper à la porte de J-L, mais J-L nous a snobé comme un connard, il a refusé de nous ouvrir. Du coup, dépité, l’hommedemavie est remonté et s’est couché. A 6h20, il s’est réveillé et a frappé très fort sur le sol, en vain.

Alors avec Monsieur on a des théories : peut-être en fait il vit en Australie, J-L, du coup quand on pense que c’est la nuit, chez lui en fait c’est le jour. Ah, non, puisqu’on l’entend aussi le jour. Bon, ben il doit vivre dans une faille temporelle. Il est toujours 15h. Pratique.

On est à cours de ressources ? NON ! Car je dégaine mon super pouvoir : le courrier-pas-content ! Enfin, pas content… J’ai essayé d’utiliser la CNV. (Communication Non-Violente, pour les n00bs) Et de parler en message-je. Je me suis dit que puisque quand on lui dit juste « euh vous pouvez baisser ? » il le fait 5 minutes et remonte ensuite le volume, c’est que c’était pas la bonne tactique.

Alors j’ai décidé de lui expliquer pourquoi c’était aussi important pour nous de ne pas entendre le bruit de sa télé le soir et le matin… Petit extrait :

Nous ne nous couchons pourtant pas avec les poules, j’essaye de m’endormir vers minuit et mon ami peut veiller jusqu’à 3h du matin. Mais qu’il soit minuit ou 3h, nous entendons votre télévision très distinctement, et cela nous empêche de nous endormir, ou parfois même nous réveille la nuit et le sommeil est alors difficile à retrouver.

De même, nous ne nous réveillons pas forcément aux aurores, et je comprends que vous vous leviez plus tôt que nous, mais cela fait plusieurs jours qu’à 5h du matin (aujourd’hui 6h20) votre télévision résonne jusqu’à chez nous, nous réveille, et nous empêche de nous rendormir. Je travaille comme garde d’enfants en soirée et j’ai besoin de mes heures de sommeil le matin pour pouvoir être efficace avec les enfants dont je m’occupe.

En guise de message-je, j’ai fait du message-nous (hihi), et je lui demande cordialement après de bien vouloir baisser le son de sa télé autant que possible.

Mais bon, euh… si ça, ça marche pas, la prochaine fois on y va avec la carabine et on le menace de mort, parce que c’est plus possible, là…

Et toi, tes voisins, ils sont comment ? Tu les invites chez toi pour le café ou tu les détestes cordialement ? (ou moins cordialement même)

Des mots sympas aux voisins sur Chers voisins !

___________________________________________

Petit aparté : j’ai créé et mis en ligne hier le site yannharcourt.com, qui parle du livre qu’a écrit mon papa… alors si tu as envie de me faire plaisir, ou si tu veux juste découvrir un livre bien qu’il est cool, tu peux cliquer et aller lire ce qu’il s’y dit… (et même que si tu commandes via le site tu peux recevoir un exemplaire dédicacé et les frais de ports te seront offerts. On a le sens du business dans la famille)

(perso je suis en train de le lire – je vais pas te mentir, je ne lis que les produits finis, la fille indigne… – et j’aime bieng. Du coup quand j’aurai fini je t’en parlerai plus en détail, en essayant de rester objective…)

Allez, à ciao bon dimanche, et que la Force soit avec toi ! (eh, eh, tu as vu ? j’ai mon nom de domaine à moi maintenant, ça pète non ?)

crédit photo : © mylittlebluesky

Publicités

4 commentaires

  1. J’ai toujours préférée aux voisins, les voisines…
    Tu m’as bien fait rire avec la TV ;) Télé… Télévision, je CRIE ton nom!!!!!!!!!! Télévision je ch*e ton NOM!!!!!!!!!!!!! Oui… Je sais, il est tard, et je m’égare! ;)

  2. Les Voisins…une grande histoire de désamour…un joli billet qui m’a rappelé notre histoire tumultueuse de voisins nombreux et variés.
    Cela fait 22 ans (là, ça fiche un sacré coup de vieux…) que je les pratique personnellement depuis que j’ai emménagé avec Namour…
    Les premiers du 4ème étage de notre appart étaient…comment dire….du genre communicatifs : leurs nuits bruyantes sexuellement nous ont, dans un premier temps, beaucoup amusé…mais ça, c’était avant… Bien vite, l’amusement s’est mué en agacement !
    Déménagement pour une jolie maison de poupée (mais qui dit maison de poupée, dit murs de carton) dans un quartier calme de personnes âgées (on croyait vraiment, vraiment ne plus courir de risque !)… Mais à 20 ans, on ignore tout, ou presque, des petites manies des « vieux » : insomnie + surdité = radio ou télé à fond à n’importe quelle heure de la nuit…
    Nous pensions résoudre définitivement les soucis de voisinage avec l’achat de notre première maison : d’un côté un garage, de l’autre une maison inhabitée…et 6 années de calvaire : les deux premières, la maison inhabitée est devenue un squatt (je vous passe les détails des nuisances); les deux suivantes; elle a été murée avec toutes les immondices laissées par les squatteurs (pas de détails là encore) et enfin, les deux dernières, rachetée par un jeune couple qui l’a rénovée tous les soirs, week-end et jours fériés qu’ont compté ces deux années…
    Vente et achat d’une nouvelle maison dans une résidence de ville réputée pour son calme et sa sérénité… Quelques mois de tranquillité… Et nos voisins, de relation bonjour-bonsoir au demeurant fort sympathiques, démarrent une séparation houleuse qu’ils n’hésitent pas à nous faire partager entre 3 et 4 heures du mat parce que, décidément, se traiter de noms d’oiseaux et se jeter la vaisselle à la figure c’est quand même mieux à 4 heures du mat !
    Après 16 années de relations de voisinage plus ou moins houleuses, la décision est radicale, exode urbain, direction la campagne pour une maison sans mitoyenneté… La tranquillité absolue : un immense champ à gauche, une gentille dame retraitée et veuve depuis peu, à droite, derrière une haie de cyprès d’un mètre cinquante…
    Constat au bout de 6 ans : l’agriculteur à gauche pratique la culture raisonnée (entre le tout pesticide et le bio) et arrose son champ, non pas de produits toxiques, mais de gentilles coccinelles qui envahissent notre maison par centaine, bon c’est pas vraiment une nuisance, vu que nous, on préfère mille fois les coccinelles que les pesticides…
    La gentille dame de droite néglige sa haie, qui fait bien 2 mètres 50 maintenant, et risque d’endommager notre clôture, mais, en gentils voisins, nous n’osons trop rien dire et puis, ce ne sont que des arbres…
    La gentille dame reçoit de temps en temps sa fille qui, de derrière la haie, le verbe haut et le vocabulaire de bas étage, nous fait comprendre combien nos sommes de détestables voisins… Madame la fille déteste nos enfants (3 à temps plein, notre grande et Monsieur en visite ponctuelle, les copains et les copines des uns et des autres) et notre chien pour le bruit occasionné dans le jardin… Serions-nous, à notre tour, devenus LES voisins dérangeants ?
    Les BONS voisins existent-ils vraiment au bout du compte ?
    Bon courage avec le tien qui ressemble vraiment AU voisin qu’on finit par haïr malgré toute la bonne volonté qu’on peut mettre à essayer de comprendre et pourvu qu’il déménage avant que la carabine ne s’annonce sur ta liste de courses comme LE « produit » à acheter d’urgence.

Qu'en dis-tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s