Avant…

Avant, j’étais un peu raciste.

Je disais, « je suis pas raciste mais… », mais ils m’énervent à parler arabe dans la rue, mais ils me saoulent à pas aller en cours le jour de l’Aïd. Je tournais la tête quand je voyais une femme voilée, en me disant que c’était ridicule, et que de toute façon ils lisent même pas le Coran chusûre, alors qu’ils la ramènent pas.

Avant, j’étais un peu homophobe.

Je disais, « je suis pas homophobe mais… », mais j’aime pas trop voir un couple d’hommes s’embrasser, ça me dégoûte un peu quoi. Je trouve qu’ils devraient pas se marier, parce que le mariage c’est un homme et une femme, c’est comme ça et puis c’est tout. Je croyais à l’adage « pour vivre heureux, vivons cachés », et je voulais un peu qu’ils se cachent, quand même.

Avant, j’étais un peu sexiste.

Je disais, « ah ça non, je suis pas féministe », je trouvais ça un peu crade de voir une mère allaiter en public, par exemple. J’avançais, aveugle, dans le monde de la publicité, bombardée de corps féminins dénudés pour vanter les mérites d’un casque audio ou d’une voiture, et je ne réagissais pas. Aucun problème.

Avant, j’étais un peu spéciste.

Je disais, « j’adore les animaux, mais… », mais bon que les animaux mignons, les chats surtout. Les autres franchement… qu’ils meurent ou pas… les lardons et le blanc de poulet, façon, c’est trop bon. Ils sont là pour ça, non ? Alors c’était pas ce que je préférais, mais ça me dérangeait pas plus que ça, de manger du lapin pendant que mon lapin de compagnie faisait ses dents dans la cage, à deux mètres de moi.

Avant, j’étais un peu violente.

Je disais, « une fessée ça n’a jamais fait de mal à personne », il faut bien les éduquer les gosses non ? Y a que comme ça que ça marche. Pas question que les enfants deviennent des rois. J’oubliais que j’avais été aussi une enfant et je me voyais perpétuer cette tradition, sans me poser de questions.

Avant, je ne réfléchissais pas, je ne laissais pas la personne que je suis vraiment prendre le contrôle de mes pensées. J’étais dirigée, comme un robot, par les préjugés et les automatismes que j’ai absorbés pendant dix-huit ans de vie dans une société majoritairement sclérosée, intolérante et violente.

Et un jour, je me suis réveillée de cette torpeur. J’ai ouvert les yeux sur un monde nouveau, où je voyais un peu trop de choses qui me gênaient, à l’extérieur, comme à l’intérieur. A l’intérieur de moi. J’ai eu l’impression que mon champ de vision s’élargissait soudainement, et que je voyais à la fois mieux et plus loin. (un comble, moi qui suis myope comme une taupe…)

Evidemment, ça ne s’est pas fait tout seul. J’ai rencontré des gens, j’ai beaucoup discuté… enfin avant, j’ai surtout écouté, les conversations des autres. J’ai été révoltée, puis curieuse, puis conquise. Alors je me suis mise à parler, à poser mes questions, et j’ai reçu certaines réponses. D’autres restent encore à trouver, la route est longue et je n’en suis qu’au début du chemin. J’ai lu, énormément, j’en ai dévoré des livres et des articles sur la bienveillance (surtout éducative dans un premier temps), sur le sexisme, sur l’homophobie.

Et j’ai utilisé ce cerveau que je possède, qui fonctionne parfaitement bien, et cette qualité de vie que j’ai la chance d’avoir et qui me permet de me poser, et de me soucier de tout cela. Bien au chaud chez moi, un toit sur ma tête et le ventre plein, je me suis demandé ce qui n’allait pas. Et ce qui n’allait pas, c’est que je me sentais pleine de rage, parfois de haine, et que je ne savais plus où donner de la tête pour l’évacuer. Je trouvais des boucs-émissaires, mais sans grande conviction finalement : ça ne m’aidait pas d’être violente comme ça. Ce n’était pas eux les coupables, ce n’était pas la bonne technique.

Alors je cherche à faire autrement.

Je pense qu’on peut faire évoluer le monde, en faire quelque chose de beau et de serein. Je pense que tout cela se base sur une relation pacifiée à soi, aux autres, au monde tout entier.

La route est longue, comme je l’ai dit. Je n’ai pas toutes les clés, je n’ai pas ouvert toutes les portes, peut-être ne les ouvrirai-je jamais toutes définitivement.

Je voudrais dans cette catégorie réfléchir sur les mécanismes de la violence, sur les formes qu’elle revêt, et sur les moyens qu’on peut utiliser pour s’en défaire. Je vous invite à partager vos impressions sur mes billets, que j’essayerai de faire fréquents et compréhensibles. (pas toujours facile…)

Publicités

2 commentaires

  1. Je suis un peu (beaucoup) naïve,sûrement… Mais je suis pas vrmt certaine d’avoir bien compris si tu étais « un peu » tout ça, avant, ou si tu « en rajoutes un peu » pour bien montrer le problème qui existe dans notre société… Pcq, naïve que je suis, je me doute bien que souvent les gens sont pleins de préjugés et ne reflechissent pas tjs + loin que le bout de leur nez, mais j’ai du mal a croire qu’on puisse être « un peu » tout ça a la fois tout en étant « monsieur ou madame tout le monde », et pas un extrémiste ou un gros méchant qu’a rien compris a la vie… Alors merci de m’avoir encore un peu + ouvert les yeux, même si ça fait mal un peu qd même…

  2. Waw, Je suis ton blog depuis quelques mois et il y a quelques jours seulement, je comprends que tu n’as « que » 19 ans… Et bien je suis admirative de ta curiosité positive, de ta faculté de remise en question, de ton humilité, de ton style d’écriture, tout en finesse et non dénué d’humour… Merci de traiter de ces sujets éminemment actuels mais pour autant délaissés par les médias et journalistes en tous genres… Personnellement, tes billets m’aident à dépoussiérer mes neurones et m’aident à affiner mes points de vue, notamment sur le chemin vers la bienveillance, que j’essaie d’emprunter chaque jour un peu plus…
    Aaaaaaaaaaah ! je ne suis pas « vieille » mais quand même, quand je vois que certains « jeunes » comme toi ont une telle conscience, ça me donnerait presque confiance en l’Avenir, tiens !
    Et pour tout ça, merci ! Longue vie au blog et au plaisir de te lire encore…

Qu'en dis-tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s