happy-birthday

Un anniversaire vegan-friendly

Aujourd’hui, ma petite soeur a 16 ans — ça grandit vite ces bestioles-là. On avait décidé de le fêter ce weekend, un peu en avance pour avoir toute la famille avec nous. Pour moi et Monsieur Chéri, c’était une grande première : notre premier repas de famille (et de fête) depuis que nous avons décidé de devenir vegan. (quelques temps après la sortie du Petit Précis de végétarisme) Pas question pour nous de renier nos principes si vite, d’autant que pour moi la digestion de produits laitiers est de plus en plus compliquée.

Priant pour une météo clémente, ma petite soeur avait envie d’un barbecue, qui est généralement synonyme dans la famille d’un repas centré autour de la viande, avec un accompagnement à base de taboulé, et de quelques crudités en sauce au yaourt, relégués au second plan. Oui mais on n’a pas tous les jours 16 ans, alors elle avait aussi envie de changement, de trucs différents et un peu festifs. Nous, de notre côté, on avait envie de bien manger, sans nous sentir privés. Quand ma maman, inquiète, m’a demandé au téléphone « oui mais pour le gâteau, on fait comment ? parce que tu sais qu’on va le chercher au supermarché et qu’il y a oeufs et crème à tout venant dans ces choses-là… », au départ j’ai voulu la rassurer. Oh, t’en fais pas, une salade de fruit ça ira très bien.

Ma petite soeur et son chéri en pleine dégustation

Ma petite soeur et son chéri en pleine dégustation

Je suis vegan et j’ai le droit de me régaler

Sauf que non. Zut à la fin. J’ai pris un revirement à 180 °C en finissant par glisser « Ou alors… tu me laisses m’occuper du gâteau… » (ou plutôt d’un des deux gâteaux, puisqu’en étant 14 autour de la table, il faut remplir tous les estomacs) J’avais dans l’idée de réaliser une recette qui me faisait envie depuis des mois, et que je n’avais encore jamais eu l’occasion de tester.

Quelques heures plus tard ma soeur m’appelait à la rescousse : qu’est-ce qu’on peut bien faire à part du taboulé ? J’ai adoré la prévenance de ses petits messages, elle avait vraiment envie que mon amoureux et moi nous régalions autant que les autres. Alors j’ai sorti ma bible, dont je n’arrête pas de parler partout si vous me suivez un peu : le magnifique et très pratique « Vegan » de Marie Laforêt (aux éditions La Plage). Je me suis rendue à la page « Barbecus et piques-niques » et j’ai proposé à ma soeur tous les accompagnements disponibles, pour qu’elle fasse son choix. J’adore cuisiner, alors c’est avec plaisir que j’ai endossé le rôle du Vegan Chef, et que j’ai décidé de réaliser plusieurs plats pour cet anniversaire très spécial.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de cet anniversaire vegan-friendly, où je me suis sentie à l’aise, rassasiée, et où, accessoirement, on a salué ma cuisine — ce qui ne fait jamais de mal à l’ego…

Une petite salade de pâtes au soleil

Une petite salade de pâtes au soleil

Un menu presque vegan

Pour l’anniversaire, que nous fêtions le samedi midi, ma maman et ma petite soeur avaient décidé de réaliser une salade de penne au pistou (p. 296) (toutes les paginations sont celles du livre Vegan susmentionné). Aux graines de tournesol elles ont substitué un mélange de graines (courge, pignons de pin et tournesol) qui était très agréable. La salade réalisée la veille avait eu le temps de s’imprégner délicatement des saveurs du pistou (ma passion dans la vie), et les poivrons et tomates donnaient une petite note acidulée vraiment sympa.

De mon côté, j’ai cuisiné des muffins au basilic et aux tomates séchées (p. 303), dans lesquels j’ai rajouté quelques gousses d’ail fumé provenant du village de l’amoureux de ma soeur. Légers, moelleux, aérés, très parfumés, ces muffins ont rencontré un franc succès, même s’ils avaient tous décidés de lever en formant une espèce de protubérance qui m’a fait penser à des petits moutons orangés.

Ces muffins étaient à tomber par terre...

Ces muffins étaient à tomber par terre…

A ces deux accompagnements, j’ai ajouté une salade de tomates qui ne payait pas de mine mais qui changeait de mes habitudes : quelques tomates coupées et dont j’avais ôté les grains, une carotte râpée, un filet d’huile d’olive, sel, poivre et quelques graines et cerneaux de noix. Rapide et efficace. Pour finir, une salade de roquette accompagnée de cerneaux de noix (j’adore finir les sachets ouverts) et d’une vinaigrette à l’huile de noisette et à la moutarde ont parfait mon assiette. Bien qu’exempte de la viande que mangeaient les omnivores autour de la table, je l’ai trouvée bien remplie, parfaitement rassasiante, bref : un délice pour mes papilles très exigeantes.

Voici ma belle assiette !

Voici ma belle assiette !

Café gourmand

Après le fromage auquel mon amoureux et moi n’avons évidemment pas goûté (sans que cela me pèse, ce qui est une véritable victoire pour moi !), nous sommes passés au café. La préparation du gâteau d’anniversaire nécessitait du tofu soyeux, et il me restait une barquette quasiment pleine mais entamée, à utiliser dans la foulée. J’ai donc utilisé la recette de mousses au chocolat liégeoises (p. 272). J’ai versé la préparation dans 14 petites verrines, ça m’a pris des plombes, pour un résultat plutôt satisfaisant. Parsemées de cranberries séchées, ces mousses avaient plutôt l’allure de crèmes dessert bien épaisses, faute peut-être au  fouettage, mais pour le plus grand plaisir de mon chéri, qui préfère les crèmes aux mousses. Une saveur de chocolat noir bien prononcés, une texture ferme et légère… le seul défaut de ce petit café gourmand improvisé, fut son goût de trop peu. La recette, initialement prévue pour 4 grandes verrines, ne nous laissait qu’avec 3 petites bouchées de crème délicieusement chocolatée…

En préparant les crèmes, on se disait que ça sentait fort la Danette. Et finalement c'est tellement meilleur !

En préparant les crèmes, on se disait que ça sentait fort la Danette. Et finalement c’est tellement meilleur !

Le clou du spectacle

Une fois ma carte d’anniversaire, faite à la main, offerte à ma petite soeur, nous avons démoulé le gâteau réalisé en grande partie la veille au soir. Attendre, à 23h30, que la mousse de fruit tiédisse avant de la verser sur la génoise, une passion de toute une vie…

C’est la recette de bavarois à la framboise (p. 244) que nous avons essayée, avec beaucoup d’appréhension. La photo du livre de Marie était tellement belle, et je suis tellement peu douée pour faire de jolies pâtisseries… Je me console en me disant que si le goût est bon, peu importe l’apparence. Mais pour les 16 ans de ma petite soeur, j’ai vu les choses en grand. Je devais réussir cette recette, pourtant jamais crash-testée.

Vue sur un océan de miam, via hélicocam. (toutes ces framboises hiii)

Vue sur un océan de miam, via hélicocam. (toutes ces framboises hiii)

Ce fut une véritable réussite. C’est avec une immense fierté que j’ai déposé ce gâteau, qui a été finalement assez simple à préparer (un peu moins à démouler, certes), devant ma soeur, aux côtés d’un gâteau au chocolat traditionnel (la prochaine fois je tente le bavarois au chocolat pour satisfaire la dent chocolatée de mes proches !). L’ensemble ne déparait pas du tout. La génoise était délicieusement sucrée, avec un léger goût de vanille. La mousse de framboise, légère et aérienne, ne m’a pas du tout laissé l’impression désagréable des crèmes ou mousses des gâteaux traditionnels. J’aurais facilement pu manger trois ou quatre parts de ce gâteau avant de ressentir l’écoeurement qu’une seule part d’un bavarois omnivore aurait déclenché. Le coulis de framboise gélifié sur le dessus apportait une note acidulée qui contrebalançait bien la mousse et la génoise sucrées. Décoré avec les framboises fraîches du jardin de mon papa (les framboises pour la préparation étaient surgelées), ainsi que de l’unique mûre échappée des terribles mâchoires du chien de la famille, ce bavarois avait une gueule d’enfer.

J'ai volontairement relégué le gâteau au chocolat en arrière-plan car mon bavarois est mieux. OK.

J’ai volontairement relégué le gâteau au chocolat en arrière-plan car mon bavarois est mieux. OK.

Je n’ai pas été déçue de l’accueil que ma famille lui a réservé : une petite cousine pourtant pas très gâteau a fini toute sa part, et ma grand-mère, super enthousiaste, en a même repris. (et si vous la connaissiez, vous sauriez que c’est genre un truc de ouf) J’ai été ravie de renseigner ma grand-mère sur les ingrédients de la recette, et encore plus ravie quand elle m’a demandé de la lui donner, et de lui ramener un stock de tofu soyeux la prochaine fois !

Quand nous coupons le gâteau, nous oublions de nettoyer la lame, comme ça la photo est très nette et professionnelle. (#ProTip)

Quand nous coupons le gâteau, nous oublions de nettoyer la lame, comme ça la photo est très nette et professionnelle. (#ProTip)

Bilan de l’expérience

J’ai adoré préparer ces plats pour ma famille, et j’ai été vraiment bien récompensée de mes efforts. Cette cuisine, pourtant nouvelle et surprenante pour des gens habitués à utiliser viandes, crèmes et oeufs un peu partout, les a régalés, et ils n’ont pas tiré du nez en apprenant quels ingrédients bizarres la composaient. (en même temps hormis le tofu soyeux, rien n’était vraiment inconnu)

Pour eux, c’étaient un repas de fête, différent de leurs habitudes : les muffins salés ne sont généralement pas au menu, par exemple. Un tel gâteau fait-maison les a beaucoup impressionnés, il faut dire qu’il présente bien, ce bavarois ! Pour moi et pour mon fiancé, le bénéfice était double : une cuisine riche en saveurs, qu’on pouvait déguster en accord avec notre nouveau régime et nos convictions, ainsi qu’un moment de qualité partagé avec ma famille, dans une atmosphère sereine. Je ne me suis pas sentie mise à l’écart, ni jugée, et c’était vraiment bien.

Je suis vraiment très heureuse d’avoir joué la carte de l’ingérence pour l’anniversaire de ma petite soeur. J’étais prête à donner de ma personne, de mon temps, et de mon expérience en tant que végane, pour optimiser à fond ce repas, afin que tout le monde soit content. Je suis très fière de moi, de mon amoureux qui a tenu le rôle de mon acolyte pendant les heures passées à cuisiner, mais aussi de ma famille, qui a su accueillir ces saveurs nouvelles avec ouverture d’esprit et bienveillance.

Une petite carte faite à la main qui m'a donné envie d'être plus créative à l'avenir !

Une petite carte faite à la main qui m’a donné envie d’être plus créative à l’avenir !

Menu pour un anniversaire vegan, récapitulatif :

♥ Apéritif avec tomates cerises, bâtonnets de carottes, cranberries séchées
♥ Salade de penne au pistou
♥ Salade de tomates, carottes râpées, graines et cerneaux de noix
♥ Salade de roquette, cerneaux de noix, et vinaigrette à l’huile de noisette et à la moutarde fine
♥ Muffins aux tomates séchées, au basilic et à l’ail fumé
♥ Café gourmand et verrine de crème chocolatée
♥ Bavarois à la framboise

Cette rentrée, que je célèbre mi-septembre parce que j’ai été super occupée ces derniers temps, commence pour moi sur des chapeaux de roue. Nouveau travail, nouveau régime alimentaire… c’est avec joie que je vous retrouve, à la veille de pas mal de changements sur ce blog. J’espère que ce billet vous aidera à envisager des repas festifs un peu plus végétaux. J’espère également qu’il encouragera les végéta*iens qui me lisent à moins hésiter à proposer leur aide lors des repas, ainsi que les omnis à faire montre de curiosité pour une cuisine méconnue mais vraiment riche en surprises, et en régalade.

Le mot de la fin, je ne saurais que trop vous conseiller d’acheter (ou de vous faire offrir…) le livre de Marie Laforêt (Vegan, La Plage, environ 30€), qui contient de super recettes pour les fêtes, les piques-niques, pour régaler les enfants…

Et je souhaite un très bel anniversaire à ma petite soeur chérie. ♥

A bientôt les loulous !

Publicités

11 commentaires

  1. Bravo pour cette réussite! J’ai le livre Vegan depuis juin, et c’est clair que ce bavarois c’est LA recette du bouquin! Je n’ai pas encore eu l’occasion de la tester mais elle me fait troooop envie!
    À part ça, je vois que tu es passée au veganisme, c’est super! Pour ma part, je ne sais pas si tu te souviens de moi, j’avais décidé de passer de omni à vegan un peu après ton petit précis de végétarisme (sur lequel j’avais laissé un com) et malgré mes craintes j’ai très bien réussi ma transition :D Vive le veganisme!

  2. Félicitation pour ton bavarois, dis ! C’est vrai qu’il est très beau ^^
    Les muffins ont l’air beaucoup trop bon. Je commence à me demander si je ne vais pas m’acheter ton livre de recettes *-*

  3. c’est super , le gâteaux est magnifique ! moi aussi c’est mon anniversaire le mois prochain , je me ferai ce gâteau , tu as raison le livre végan est une merveille , chaque recette que j’ai testé a été une réussite ! c’est vrai que les repas de famille c’est compliqué , la plupart du temps je ne mange pratiquement rien car rien est adapté a mon régime ! ma famille à moi ne s’inquiète pas de ce que je vais manger ! Pour eux , ils n’est pas possible de manger quelque chose de bon sans beurre , ni œuf . La plupart du temps quand je fais un gâteau végan , ils ne goutent même pas ! pourtant moi je me régal ! hier j’ai fais des sablés ! vraiment une tuerie !
    Merci pour cette idée de menu !

  4. J’ai regardé plusieurs fois ce bouquin en librairie sans vraiment être convaincue… Mais là, avec ton choix de recettes, je pense me procurer ce merveilleux bouquin dès demain (merci la Fnac juste en face de chez moi, là j’ai juste la flemme de m’habiller) ! Je ne suis pas très « pour » le soja (donc, le tofu soyeux) mais je pense que de temps à autre ça changera un peu… Et ce sera toujours mieux que les autres frmfnksdd* industrielles !

  5. eh bien!!!! je n’aurais qu’un mot : BRAVO!!!
    bravo à toi (et aussi à ton amoureux ;) )
    très bon anniversaire à ta petite soeur!!
    (la prochaine fois que j’ai une grande réunion d’amis (la famille euh…..) je t’appelle?? ;)
    merci à toi!! tu me donnes vraiment envie de continuer !!! :*

  6. Végan ou pas, ce n’est jamais évident de faire en sorte que chacun y trouve son compte lors des repas de famille… mais ton témoignage montre qu’avec la cuisine végétalienne, c’est possible! C’est vraiment encourageant alors merci! J’aime également beaucoup le livre de Marie Laforêt ;-)

Qu'en dis-tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s