adolescence

10 choses qui prouvent que je deviens une adulte

La dernière fois, je faisais tranquillement ma liste de Noël (une longue tradition familiale à base de torture et de « Mais tu mets pas des chaussettes sur ta liste quand même ? » et de réassurance : « Mais si, si je mets ça, c’est que j’en veux, ACHETE-MOI CA BOUDIOU »), je me suis rendu compte que les temps avaient vraiment, vraiment changé.

Il y a encore peu de temps, ma liste de Noël ressemblait à celle d’une Hermione Granger un peu narcissique — puisqu’elle lirait ses propres aventures reliées en cuir — et passionnée de collants. Et puis voilà que j’évolue doucement. Emma Watson ne ressemble plus à Hermione Granger (ou inversement) depuis dix ans, faut bien se faire une raison : j’ai grandi aussi. Je n’ai plus douze ans. Je te vois dire « oh ça va, c’était y’a pas si longtemps tes douze ans, idiote », et je m’en vais te tirer la langue.

Je deviens une adulte. (suite…)

[VI] La contraception chez l’adolescente

C’est un sujet qui me passionne, la contraception… surtout parce que je sors d’une longue période d’hésitation, et que je viens de révolutionner ma vie contraceptive, donc je me sens comme investie d’une mission divine… Je suis nullipare et j’ai récemment abandonné la sacro-sainte pilule pour la pose d’un DIU au cuivre, je suis contente, mais contente ! Bien qu’outrée qu’on ne m’en ait pas parlé plus tôt et d’avoir été si mal conseillée sur ma première contraception, j’en ai déjà parlé ici.

Donc je reviens en ce vendredi pour parler de contraception, toujours, plus pratiquement de contraception chez la jeune fille, via un document de la Haute Autorité de Santé, qui a mis en ligne des fiches mémo à l’intention des professionnels de santé susceptibles de délivrer une méthode de contraception. On y trouve des informations pour les nullipares, pour les jeunes filles, pour les femmes ayant déjà accouché, ayant subi une IVG, et même pour les hommes ! eh oui, ça vous concerne aussi les mecs… (suite…)