coupe menstruelle

Passez une bonne semaine. Genre pour de vrai. (+ surpriiiise)

Un jour béni du mois de mars, j’ai découvert la coupe menstruelle. Je vous en parlais ici, c’était beau, c’était bon, c’était la vie qui s’ouvrait à moi, bref, le rêve.

Depuis, les choses ont un peu évolué, pour aller plus loin dans ma démarche de libération corporelle, j’ai abandonné la pilule et me suis fait poser un DIU au cuivre, je ne regrette toujours pas ma Mooncup (et ne la regretterai jamais, voire la regarderai avec un petit air de nostalgie et un sentiment de premier amour), mais je vais peut-être devoir en changer. Elle m’allait très bien au début, je réfléchis à une remplaçante ou tout du moins une autre cup pour tester autre chose, voir ce qui me convient le mieux. Et puis de toute manière tête en l’air comme je suis, je serais du genre à la perdre un jour et à l’avoir dans le baba. Autant prévenir.

En attendant j’ai été contactée il y a peu par une entreprise toute jeunette (elle sévit depuis 2009) qui crée et commercialise des serviettes hygiéniques lavables. (ainsi que d’autres produits autour de la féminité, comme des coussinets d’allaitement)

Le karma voulait que depuis un mois ou deux, j’expérimentais des fuites tout à fait impromptues et indésirables avec la Mooncup, et qu’il était hors de question que je rachètes des serviettes jetables (berk berk berk), donc quand Julie m’a gentiment proposé de m’envoyer un protège-slip afin que je le teste, ni une, ni deux, j’ai sauté sur l’occasion.

Des trucs gratuits, vous pensez bien.
(aujourd’hui j’ai décidé de te vouvoyer) (car des raisons)

Je tiens à préciser que je ne m’étais engagée à rien et que j’ai accepté ce cadeau de manière tout à fait gratuite, sans promesse de rien du tout derrière. Je décide de vous en parler, parce que j’ai été convaincue par le produit, et par le message de PLIM. J’ai envie d’aider cette entreprise et de promouvoir les protections intimes lavables, ainsi que le respect du corps féminin.

J’ai donc reçu très rapidement un protège-slip lavable en taille Smart, j’ai trouvé l’objet super mignon, tout doux, et très élégant. Je suis très attachée aux détails, donc l’étiquette sur la face extérieure du protège-slip, réalisée avec beaucoup de soin, me fait fondre. De manière plus globale (et peut-être plus intéressante pour vous), la qualité du textile est au rendez-vous – j’en parlerai plus bas – et les finitions sont très bien faites. (faites comme si j’étais couturière et que je m’y connaissais, siouplé)

Donc du coup me voilà, pour vous parler de PLIM, de mon protège-slip qui est mon nouveau meilleur ami, et pourquoi pas vous faire des surprises et vous gâter, aussi, tiens, soyons fous, soyons des BN. (suite…)

J’ai testé pour toi : la coupe menstruelle

Bonjoir, petit bigorneau soyeux ! Enfin j’espère que tu es une fille parce que l’article qui suit ne concerne que les humaines femelles dotées d’un utérus et d’un vagin. Comme ça, c’est dit vite fait. Si tu es couillu et que tu possèdes une donzelle, tu peux l’appeler et lui faire lire ce qui suit, car oui ! Madame, monsieur, aujourd’hui j’ai décidé de révolutionner ta vie.

Je suis comme ça, j’aime les défis simples à réaliser.

Tu le sais donc, je te parle de la coupe menstruelle, que j’appellerai ci-près « cup », parce que « coupe menstruelle » c’est vraiment barbare et écœurant, ou encore « Mooncup », puisque c’est la marque que j’ai choisie pour me représenter.

Qu’est-ce qu’une cup ?

Une cup est un dispositif pas plus grand que ma paume de main, en forme de coupe (d’où le nom, tu l’auras deviné), qui est une alternative à la fois écologique, économique, pratique et hygiénique, aux protections hygiéniques qui font la norme aujourd’hui, j’ai nommé les tampons et les serviettes.

Pour la petite histoire de ma flore vaginale, je vais te dire que j’ai toujours eu en horreur les serviettes, j’ai toujours trouvé ça dégueulasse de me sentir macérer dans mes menstrues pendant les sept longs jours que duraient mes règles avant la pilule, donc j’ai vite opté pour le tampon avec applicateur, même si ça n’avait pas que des avantages. En effet : il faut changer de tampon souvent, ne pas oublier d’en avoir plusieurs toujours sur soi (une journée de fac de 8h = au moins 3 tampons pour moi), du coup une consommation assez dingue d’environ une boîte par cycle, donc par mois, également relayées par les serviettes super + flux abondant spéciales nuit, qui sont aussi sexy que des couches… Sans oublier les désagréments physiques : une sensation de sécheresse très désagréable au niveau des muqueuses, le tampon mal mis qui gêne au moindre mouvement… Le tampon qui a trop absorbé, qui fuit dans la culotte, ou le tampon qui n’a pas assez absorbé et qui arrache tout sur son passage quand il faut l’enlever… Mention spéciale à la menace du Syndrome du Choc Toxique qui plane sur toutes les utilisatrices de tampons, et qui peut potentiellement être mortel, ainsi qu’à tous les tout-à-l’égout qui charriaient mes tampons usagés pour les larguer sans scrupule dans la mer. Joies.

Je réfléchissais donc depuis quelques temps, à ce système de protection qui ne me convenait pas du tout. J’en avais marre des pubs Always où les meufs puent de la chatte et ont le sang bleu, des tampons « ouverture en soleil » qui s’adapte au corps et tout le baratin. Avoir mes règles était une corvée, surtout que ça tombait toujours quand j’étais en déplacement. Beurk.

Et alors que je traînais sur internet pour commander mes lingettes écolo dont je te parlerai peut-être, si tu es sage, j’ai vu qu’ils vendaient des coupes menstruelles. Première réaction : « eurk ah dégueu sérieux ?! ». J’en avais déjà entendu parler sans plus, mais là je me suis posé des questions. Monsieur chéri est allé sur Wikipedia et a lu tout l’article, hyper concerné.

Pendant ce temps-là, je t’avoue, j’étais un peu dans le déni, il me lisait des passages à voix haute et je voulais qu’il se taise, tellement j’étais super énervée de la mort de me dire « OK, j’ai mes règles depuis presque dix ans maintenant, et ça fait dix ans que je tue la planète, mon corps et ma patience tous les mois, alors qu’apparemment une autre solution existe ! » J’étais dégoûtée.

Comme on dit, la colère doit céder la place à l’action. Après donc avoir visionné quelques vidéos, traîné infiniment sur le site Easycup et sur l’article de Poils & Capitons qui parle de ce dispositif, j’étais convaincue. Ni une, ni deux, j’ai fait un tour sur Amazon et j’ai commandé ma Mooncup, pour la modique somme de 25,90€ sans compter les frais de ports, et c’était dans la boîte. J’espérais la recevoir avant la fin de mes prochaines règles, qui allaient tomber une semaine plus tard, histoire d’essayer au plus vite.

J’avais hâte d’avoir mes règles.

Allô.

Y’a quelqu’un. (suite…)