végétalien

Petit précis de végétarisme (2) – La pratique

Après vous avoir parlé le plus complètement possible du végéta*isme « en théorie », me voici de retour avec du vrai, du concret, du croustillant mais fondant sous la dent !

Comment devenir végétarien ? Que manger ? Comment s’organiser ? Je tente de vous répondre dans ce très (trop…) long article.

C’est plus « bonne lecture », c’est bon courage, là

Lire la suite sur Un invincible été

Petit précis de végétarisme (1) – La théorie

Ca fait un moment que j’avais envie de vous parler de végétarisme, puisque ça fait partie de la description de mon blog et que je ne me suis jamais réellement étendue sur le sujet. Sujet qui m’est pourtant très important puisqu’être végétarienne, c’est à un plein temps pour moi, donc ça me suit chaque jour que les dieux font. (je dis « les dieux » maintenant, telle une bonne habitante de Westeros)

J’avais commencé par écrire une diatribe enflammée et rageuse, et puis en me relisant un matin magnifique après mon petit-déjeuner végane et un quart d’heure de méditation, j’étais d’une belle humeur et j’ai trouvé ma production bien triste. Je trouve que je râle trop, en ce moment, sur ce blog. Alors j’ai tout jeté et me revoici avec une autre version, bien plus fournie et dense que ce que j’aurais pu produire en ne faisant que râler, d’ailleurs.

*

J’ai décidé de publier une espèce de grande foire aux questions du végétarisme, et pour cela j’ai demandé aux gentils twittos de l’Internet de m’envoyer les questions qu’ils auraient envie de poser à un.e végétarien.ne. Comme il y en a plein plein plein et que je tiens à vous garder en vie, ce billet sera en fait divisé en deux parties : on abordera d’abord la « théorie » du végétarisme, avec des définitions, une mise au point sur les carences, on parlera également de spécisme (et donc d’antispécisme), et je tenterai de répondre avec bienveillance à la question de l’apparent éternel conflit entre les végétariens et les non-végétariens.

Vous avez été nombreux.ses à me poser des questions pratiques : comment transitionner, comment ça se passe en société, quels aliments privilégie. J’y réponds dans le billet suivant, que j’ai publié à part pour qu’il soit plus facile de s’y retrouver.

*

Je n’ai jamais autant travaillé sur un article de ma vie entière de blogueuse, j’espère donc que mes réponses vont satisferont et attiseront votre curiosité sur ce mode de vie. N’étant pas experte en nutrition, en agriculture ou en rien du tout, il est possible que des erreurs et des maladresses se soient glissées dans ma publication. Je serais enchantée que vous me les signaliez gentiment, afin que je puisse corriger.

Bonne lecture !

Lire la suite sur Un invincible été

V comme Végé : cookies et cake salé

Un peu de légèreté après mes deux derniers billets un peu… houleux.

D’abord, un grand merci à vous tous pour votre lecture, vos partages, vos commentaires, de ces articles dont les sujets (la bienveillance éducative et le végétarisme) me tiennent tout particulièrement à coeur. Grâce à ces deux billets, l’activité du blog a explosé : on passe de vaguement 12 à 100 vues par jour en jour « creux » (sans publication), vous avez été plus de 3000 à me lire lors de mes deux dernière publications, et nous sommes bientôt 200 sur la page Facebook des Elucubrations ! Autant vous dire que je ne m’y attendais pas trop, et que ça fait tout bizarre ! Et dans ces moments-là je me dis que j’ai bien fait de ne pas abandonner mon blog, et de l’alimenter encore et toujours… Merci, du fond du coeur.

Bon, ça suffit maintenant d’être mielleux et niais, reprenons si tu veux bien. (je repasse au tutoiement car je fais tout qu’est-ce que je veux, eh ouais)

Un peu de légèreté je disais donc, même si à mon avis mon estomac me dirait le contraire s’il était doué de parole. Un peu de cuisine, et ainsi l’inauguration d’une nouvelle catégorie (encore ?!) : V comme Végé. Tu auras su que j’étais un peu newbie en matière de cuisine végéta*ienne, mais je m’y mets, et je tends même vers le végétalisme parfois, c’est encore plus de challenge et ça me fait toujours du bien de mettre des petites claques culinaires aux gens qui pensent que cuisiner sans lait et sans oeufs c’est comme cuisiner avec du gravier et de la paille.

Je mettrais dans cette catégorie tous mes essais (réussi, évidemment, j’ai une réputation à tenir) de cuisine végétale, je l’espère un maximum végétalienne, mais il y aura sûrement du fromage qui se balade quelque part parce que j’ai vraiment du mal à m’en passer. Et chaque chose en son temps, aussi.

Aujourd’hui, donc :

Des cookies vegan, et un cake salé*

* vegan aussi, sauf si comme moi tu mets du frometon dedans. (ça vaut aussi pour les cookies, la base de la pâte est vegan mais si tu mets du chocolat au lait, ben ça marche pu du coup)

(suite…)